Les questions essentielles à se poser pour choisir son coach professionnel

Est-ce que vous détenez une certification ? un agrément ? un diplôme reconnu par l’Etat ?

La formation « Coach Professionnel » est reconnue par l’État inscrite au Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP) niveau 6 (norme européenne).

Auprès de qui avez vous été formé ?

EVOLUTION & PERSPECTIVES
45 RUE DU CARDINAL LEMOINE
75005 PARIS
TÉL : 01 88 33 76 91

Combien de temps a duré votre formation ?

7 mois
plus de 340 heures de cours

Pouvez vous me citer les noms de quelques-uns de vos confrères ?
  • Laetitia Duchet (Coach Professionnel, Coach Facilitatrice en Intelligence Collective et Transition par la Créativité (Design Thinking Centré sur l’Humain ) Psycho-praticienne en Relation d’aide, Art Thérapie Dynamique ®, Journal Créatif ®, Psychologie Positive, Carnet de Deuil ®)
  • Dominique Lucas (Caoch Professionnel, Coach Agile, Manager de transition)
  • Catherine Leledi (Coach professionnelle certifiée Coach&Team®, Praticienne du modèle de personnalité DISC persolog® et Facilitatrice en Codéveloppement.)
Quel est votre superviseur ?

Je n’en ai pas encore
Je fais appel à mes confrères

Dans quel cas vous a-t-il été utile ?

Dans le cas de la généralisation d’une coaché sur les managers masculin. Comment amoindrir cette généralisation quand le coaché (ou son entourage) n’a connu/vu que des situations similaires ? Situations sont des atteintes physiques et ne peuvent donc pas être amoindries.

Dans le cas d’un accompagnement ayant fait émerger une croyance limitante pour le coaché issue d’une relation difficile avec un proche. Situation étant également une atteinte physique, reposant sur des faits, ne pouvant être amoindries.

Quelle est votre déontologie ?

Je suis signataire du code de déontologie conforme aux recommandations de l’EMCC, disponible ici

Dans quel cas de limite vous êtes vous appuyé sur votre déontologie pour apporter ce que vous pensiez être la meilleure réponse à la situation ?

J’ai détecté des situations dépassant le domaine du coaching et mes compétences. Situations nécessitant l’accompagnement par un Psy. Ces situations n’étant pas bloquantes pour l’atteinte de l’objectif du coaché je n’ai pas eu à aller plus loin, auquel cas j’aurai mi fin au coaching

Dans quel lieu exercez vous ?

A distance sans limite
Sur la région de Bordeaux en présentielle
Dans le lieu de votre choix, chez vous, dans votre entreprise …

Quel est votre niveau de confidentialité ?

Comme pour tout coach, je suis soumis au secret professionnel.
En cas de contrat tripartite (Coaché + RH/manager + Coach), bien que l’objectif puisse être donné par le Manager ou les RH, le résultat appartient au coaché. Le Coach est soumis à une obligation de moyen. Le coach ne ferra aucun compte rendu et ne partagera avec les RH/manager que ce que le coaché souhaite partager.
Toutefois, je refuse ou mettrai fin à tout coaching si la demande du coaché ne rentre pas dans le cadre de la loi, de la morale ou si cette demande peut nuire à l’intégrité d’une autre personne ou d’une organisation.

Est-ce que vous êtes membre de l’EMCC (European Mentoring and Coaching Council, Conseil Européen du Coaching, du Mentorat et de la Supervision) ?

Oui, en effet, c’est par là que ça se passe : Annuaire EMCC

Quelle est votre expérience en coaching ?

Je suis coach professionnel tout fraichement certifié

Coaching professionnel
– 1 an d’expérience
– 5 personnes en Coaching individuel

Coaching Agile
– 6 ans d’expérience
– coaching d’équipe
– coaching d’organisation
– coaching de manager

Avec quel genre d’entreprises ou d’organisations travaillez-vous le plus souvent ?

Startup en création ou forte expansion
Grandes entreprises, régionales, nationnales ou internationales

À quels niveaux organisationnels avez-vous fait du coaching ?

Equipe de manager le plus souvent
CODIR plus rarement

Quelle est votre philosophie de coaching ?

Mes valeurs, mes croyances et mes motivations constituent ma philosophie de coaching.
Rien ne me rend plus heureux que de voir un coaché se débloquer, se poser des questions, se dire « ha oui ! », pour finalement atteindre son objectif. Alors je me sens utile.

Un coaché vient chercher un accompagnement, un regard extérieur qui ne juge pas, de l’empathie, une oreille et pas forcément un énième conseil que n’importe qui lui aurait déjà donné, et qui n’est pas sa solution.
Je questionne, j’écoute activement, je reformule, je mets le doute pour qu’émerge du coaché une réflexion profonde et des solutions.
C’est cette réflexion qui amène le coaché à faire le point sur comment arriver, par étapes, par petits pas, vers son but, vers ce qu’il veut vraiment.

Je m’appuie pour cela sur la tolérance, la liberté, l’égalité, l’ouverture d’esprit, le positivisme, le respect et l’agilité.
Avec ses ressources, le coaché est maitre de l’atteinte de son objectif, je ne suis qu’un passeur, un catalyseur qui apporte les moyens necessaires au coaché.

Pour quels types d’évaluations (ex.:MBTI, DISC, PROCESS COM, etc.) avez-vous été certifié ?

Aucune certification sur des types d’évaluation
Formation en :

  • MBTI
  • Process Communication (AT)
  • PFI 09 (jungien)

En tant que Coach Agile, je suis certifié SAFe Agilist

Quel modèle utilisez vous pour votre approche psychologique du client (Process Com, Analyse Transactionnelle, MBTI, PNL, …) ?

Aucune en particulier
Chacune a ses spécificités
A l’heure actuelle, je privilégie la PNL, la process communication et le PFI 09

Quel a été votre parcours thérapeutique ?

Un premier MBTI en 2010
Une première (1/2) formation de coach professionnel en 2012 avec un énorme travail sur soi au travers de l’AT, de la PNL, de la Gestalt, test PFI 09
En 2017 un test Process Communication
En 2020 un coaching professionnel
Ikigai et Moving Motivator

Qu’en avez vous a appris pour le métier de coach ?

La connaissance de soi qui est un élément nécessaire avant de pouvoir accompagner quelqu’un.
Egalement la capacité à s’auto coacher.
Le besoin régulier de faire le point sur soi et des tests (s’il en faut) pour approfondir la connaissance de soi.

Comment vous y prennez vous pour accompagner un manager ou un dirigeant dont l’équipe vit un changement majeur et brutal ?

En faisant un point sur la situation, je travaillerai sur le stress, sur la motivation et sur l’inclucion, le controle et l’ouverture.

Que feriez vous pour aider un client à reprendre confiance en lui ?

Je travaillerai sur ses croyances, limites et peurs en mettant l’accent sur ses croyances limitantes afin de les ramollir et lever le blocage.
Il est possible aussi que j’utilise un outil de PNL pour clarifier la situation, les causes, l’objectif, les ressources et les effets.
Il existe d’autres possibilités en fonction de ce que nous pourrions découvrir en séance. La perte de confiance peut être la conséquence de bien des sources.

Comment procédez vous pour aider un client à résoudre un conflit relationnel ?

J’utiliserai probablement un outil de PNL, afin de refaire le point sur la perception du coaché, pour prendre conscience de l’autre et de cette relation, également prendre du recul pour améliorer cette situation.

Quelles seraient quelques unes de vos histoires de réussite en coaching ? (Exemples d’individus qui ont eu du succès suite à une expérience de coaching ou comment le coach a généré de la valeur pour cette personne) ?

Il en existe plusieurs et qui n’ont pas forcément attendue la fin d’un coaching pour se concrétiser et ont pu émerger dans les différentes étapes de coaching.
Une situation fréquente est quand le coaché dit « Ah oui ! en effet, je ne l’avais pas vu comme ça. Je vais faire ce que vous me dites » alors qu’on n’a rien dit.
Quand vous voyez séances après séances que l’expression, le langage corporel du coaché change pour devenir plus lumineux, serein, joyeux.
Tout simplement lorsque le coaché vous dit « C’est vraiment bien, ce coaching me fait le plus grand bien, je ne pensai pas que cela pouvait être si puissant ».